En Chiffres

AFRICA ART LINES

1er FONDS MAROCAIN POUR LA MOBILITÉ ARTISTIQUE EN AFRIQUE

2017, deuxième année du déploiement du fonds AAL a été marquée par l’augmentation du budget alloué aux bourses de voyage et par l’ouverture du fonds aux autres disciplines du spectacle vivants et différents secteurs artistiques et rencontres professionnelles (en 2016, le fonds AAL était destiné au secteur de la musique).
En 2017 le fonds a interagi avec une quarantaine de projets pour plus de 150 vols A/R édités. Il est déployé selon 2 approches différentes mais complémentaires :
La première consiste à ouvrir une partie du fonds à l’ensemble des porteurs de projets sur le continent. Les porteurs de projets peuvent soumettre leur candidature lors des 3 appels à projets lancés par l’association sur l’année et qui couvrent 12 mois de Avril de l’année en cours à Mars de l’année suivante.

Les projets, en candidatures, sont étudiés et sélectionnés par un jury de professionnels, souverain dans l’attribution des bourses et représentant des structures partenaires de Afrikayna. En moyenne le nombre de vols accordés par projet varie entre 3 et 5 vols.

La seconde approche est la multiplication de partenariats sur le continent et au Maroc. Le lancement du fonds a été accompagné par une série de représentations de l’association, sa vision et ses actions. Cela permet d’un côté de fédérer les professionnels du Maroc et du continent autours d’objectifs communs de circulation, de représentations et de co-création, mais aussi de créer l’équilibre entre les projets du continent accueillis au Maroc (majoritairement liés aux appels à projets) et les représentations artistiques marocaines dans divers pays d’Afrique, majoritairement rendues possibles grâce aux rencontres professionnelles intracontinentales et de partenariats direct contractés avec les festivals, entre autres formats de projets.

2016

Lancement AFRICA ART LINES

3

appels à projets par an

3

bourses accordées en moyenne par candidature

95

projets soutenus

350

vols édités

900

inscriptions de plus de 20 pays africains

des bénéficiaires sont des artistes

des bénéficiaires sont des opérateurs culturels en Afrique