Afrikayna Association pour l’échange interculturel,
le développement et la coopération en Afrique

A propos

Créée en mai 2013, Afrikayna place au centre de ses réflexions la composante africaine de l’identité marocaine et dirige, dans ce sens, une série d’actions pour la promotion des arts et des cultures d’Afrique par la formation, la création, la co-production et la diffusion.

Principes :
– Prendre le parti de la diversité, de l’échange et du dialogue.
– Encourager l’originalité, la créativité et la modernité.
– Interroger la composante africaine de l’identité marocaine.
– Promouvoir et défendre les actions culturelles et la place et l’importance des arts dans le processus de développement humain social et économique.
– Contribuer à l’essor culturel marocain et africain, auprès d’artistes, d’associations, d’acteurs culturels et de réseaux d’aide à la promotion de la culture et de l’art au Maroc et ailleurs en Afrique.

Objectifs

Actions

- Soutien à la mobilité des artistes
- Ateliers musiques et cultures & Masters Class Professionnelles
- Co-production de projets artistiques
- Résidences de création
- Actions pour le dialogue interculturel
- Développement points de contacts et réseaux

Objectifs généreaux

- Rassembler diverses visions africaines dans un esprit fédérateur et autour d’une AFRIQUE solidaire.
- Rapprocher les mouvements similaires chez les jeunes d’Afrique, et faciliter la mobilité et les échanges pour s’enrichir mutuellement.
- Promouvoir et participer à la sauvegarde des expressions artistiques traditionnelles en soulignant leur importance dans le développement des tendances contemporaines et urbaines.
- Favoriser les partenariats et coopérations artistiques et culturelles entre le Maroc et les pays du Sud.
- Contribuer à l’essor des industries culturelles et créatives à travers la co-production, la promotion et la diffusion.
- S’inspirer de modèles et d’expériences à l’international et promouvoir la transmission des savoir-faire et compétences.

Objectifs Spécifiques

- Rapprocher les autres cultures du Sud d’une culture marocaine ouverte sur le monde et contribuer à l’intégration des communautés d’Afrique Subsaharienne du Maroc.
- Mettre en avant la composante identitaire africaine du Maroc
afrikayna-maroc-casablanca-bourse-musique-mobilite-culture-pic4

Message de l’équipe

Depuis sa création, AFRIKAYNA tend, à travers ses actions, à tisser un réseau d’artistes et de structures au Maroc et sur le continent en vue de renforcer les axes d’échanges existants et d’en créer de nouveaux.

2019 a été une année d’ancrage et de challenges.
En effet, l’équipe de travail s’est renforcée ce qui a permis une meilleure dynamique et organisation pour la gestion de nos projets. De nouveaux programmes ont pu voir le jour, tel que le « Dakar-Casablanca Art
Connection » et le « voyage Gnaoua en pays Bambara » ou encore les visites aux artisans et fabricants
d’instruments de musique traditionnels dans leurs villes et pays.

Autre fait marquant en 2019, le prolongement du partenariat avec le groupe OCP pour 3 années encore, 2020 à 2022. Une marque d’encouragement et de confiance qui a été nécessaire pour la continuité de nos activités.

La réussite de nos programmes a en effet été rendue possible depuis la création de notre organisation grâce à l’implication de nos partenaires et leur soutien à différents niveaux, structurel, institutionnel, financier, logistique, en contenu… Et tous les partenaires clés de Afrikayna réitèrent leur confiance et engagements nous permettant de bénéficier d’avantages importants ayant un impact direct sur la faisabilité, stabilité et durabilité de nos activités : Le Groupe OCP, L’EAC-L’Boulvart, le Technopark de Casablanca, la Fondation du festival sur le Niger, la maison des cultures urbaines de Dakar…

2019 aura donc été un exercice court mais aux activités denses et intenses. Démarré en juin avec le lancement des appels à projets du fonds Africa Art Lines, ce ne sont pas moins de 90 bourses qui ont été octroyées cette année de et vers 18 destinations africaines pour 23 projets, qu’ils soient sur appel à candidatures, en partenariat direct ou en lien avec les « projets connexes » développés par Afrikayna.

C’est ainsi que l’équipe de l’Instrumenthèque d’Afrique a pu démarrer les visites sur le terrain pour rencontrer, échanger et capter les étapes de fabrication de plusieurs instruments de musique traditionnels du Mali, du Rwanda et du Maroc et pour renforcer la collection des instruments de musique avec de nouvelles entrées, et ainsi démarrer les travaux sur la plateforme web de l’Instrumenthèque d’Afrique. Un contenu dense, en textes, en témoignages et histoires, en bandes sonores et vidéo sur les techniques et matériaux utilisés, histoires des instruments… qui viendra alimenter la plateforme web dédiée et les formats et scénographies pour les prochaines expositions.

Si l’Instrumenthèque d’Afrique est le nom donné à la collection des instruments de musique et sa plateforme, l’action fait partie d’un plus large programme : le « V.I.T.A » Valorisation des Instruments de musiques Traditionnels d’Afrique. Le programme VITA, ambitionne, en plus de la collecte des instruments et informations sur leur fabrication, du programme d’exposition et de la plateforme web, de lancer un programme de rencontres et d’ateliers techniques et scientifiques autour des instruments et de leur valorisation et évolution contemporaine.

Asseoir un programme durable pour le VITA ne peut se faire qu’avec l’appui de partenaires solides au Maroc et dans chaque pays visité et/ou concerné par le programme de visite annuel pour la collecte d’instruments et des informations qui y sont relatives.

En 2019, plusieurs contacts se sont soldés par des retours positifs pour les futures étapes du projet, et le programme est aujourd’hui appuyé par un nouveau partenaire clé, l’Université Mohammed VI Polytechnique de Benguerir, dédiée à l’innovation, à la recherche et à l’Afrique qui a confirmé son accompagnement pour accueillir l’exposition et soutenir Afrikayna dans le développement du programme VITA et de ses ateliers techniques et scientifiques.

2019 est aussi l’année de concrétisation des « Projets Connexes » au programme Africa Art Lines pour la mobilité artistique en Afrique. Pensés et mis en place pour booster les canaux d’échanges et connecter diverses communautés d’artistes et d’opérateurs à leurs homologues des pays des structures partenaires de l’année. En effet, le programme itinérant annuel d’Afrikayna a pu faire sa première escale 2019 avec « Dakar-Casablanca Art Connection » qui a programmé 7 ateliers, 2 concerts et une fresque collective à Dakar; animés par une délégation d’artistes et de professionnels autour des différents métiers de la scène (identité visuelle, photo et vidéo de scène, musique…) et du graffiti et muralisme, le tout en partenariat avec la Maison des cultures urbaines et l’association Africulturban et EAC-L’Boulvart.

Ou encore le « Voyage gnaoua en pays bambara », une visite de Ségou et de ses traditions musicales et initiatiques par une délégation d’artistes gnaoua de 3 générations différentes où échanges et émotions étaient au rendez-vous entre rencontres musicales, historiques et traductions de textes gnaoui du Maroc en langues bambara ou en Songhai. Un voyage qui a inspiré les artistes invités à la reconnexion et dont la restitution des travaux en film documentaire et autres créations est prévue courant 2020.

2019 aura donc été une année riche en nouvelles expériences et en nouveaux partenariats mais aussi et surtout une année de consolidation et de structuration pour mieux aborder les plans d’actions et programmes futurs de notre association et optimiser les ressources existantes et à venir en vue de poursuivre notre mission pour UNE Afrique, culturellement intégrée.

L’équipe Afrikayna

Ils ont dit sur Afrikayna

“Pour la première fois au Maroc, un fonds de mobilité destiné à soutenir la création artistique en Afrique a été mis en place.”

L’ECONOMISTE

“Depuis sa création en 2013, l’association Afrikayna s’est fixée comme objectif de créer des ponts entre les artistes et opérateurs artistiques au Maroc et les autres pays du continent africain. »”

AL BAYANE

“African Connexions. L’association Afrikayna vient de lancer un fonds de mobilité destiné à soutenir la création artistique en Afrique. Une première sur le continent.”

TELQUEL

“Autant dire que les frontières de l’art en Afrique commencent à être levées.”

HUFFPOST MAROC

“L’association et l’initiative encouragent les musiciens marocains à aller à la rencontre de la musique de leur racine, à exporter la leur, à échanger, apprendre, grandir à travers des résidences artistiques... En voilà une belle idée.”

LES ECO

“C’est fait ! Le fonds marocain de mobilité artistique a été lancé.”

AUJOURD’HUI LE MAROC

“L’association Afrikayna, à Casablanca, place la composante africaine de l’identité marocaine au centre de ses actions.”

JEUNEAFRIQUE.COM

“Il n’y a pas frontière qui se dresse face à la musique. En témoigne l’évidence avec laquelle s’imbriquent les rythmes et les sons africains à chaque rencontre artistique. Ce fut le cas de la première étape de création de “Mbokka Project””

LA VIE ECO

“Afrikayna Brings Morocco Home to its Roots Using music and art. One association in Casablanca is trying to bridge the divide between Morocco and its African neighbors.”

INSIDEARABIA.COM