HIGHLIGHT DE LA BOURSE MOBILITÉ N°1 2019

Comme chaque année, le fonds de mobilité Africa Art Lines permet à divers projets et artistes de bénéficier de soutien pour leurs frais de voyage relatifs à leurs projets et programmes artistiques et culturels sur le continent : du Maroc vers un autre pays d’Afrique et inversement.

Avec trois appels à projets par an, Afrikayna permet d’assurer la mobilité de plusieurs artistes et acteurs culturels de diverses disciplines artistiques et culturelles.

Découvrez nos artistes en voyage et les projets boursiers du fond de mobilité Africa Art Lines qui couvrent la période du 1er août au 15 octobre 2019 !

Musique

Du côté musique, les artistes bénéficiant de bourses dans le cadre de projetsde création ou de production sont : Penny Penny (South Africa), Bamanya Brian (Ouganda), Otim Alpha (Ouganda), Leo Palayeng (Ouganda) - Luka productions (Mali) et Kone Abdoulaye (Mali) pour le festival Atlas Electronic à Marrakech (Maroc) du 29 aout au 1er septembre 2019.

© Copyright : Atlas Electonic LUKA Production-Luka et Abdoulaye

musique-echanges-mobilite-culture-residences-creation-production-bourse-casablanca-maroc-afrique-africaartlines

© Copyright : Atlas Electonic LUKA Production-Luka et Abdoulaye

musique-echanges-mobilite-culture-residences-creation-production-bourse-casablanca-maroc-afrique-africaartlines

© Copyright : Rencontre chorégraphique Congo Babingui

Danse

Pour la danse, trois projets sont concernés par nos bourses :

Meryem Jazouli (Maroc) a pu se rendre au Mafuwe international festival of dance qui s’est déroulé à Harare, Zimbabwe en août dernier. La danseuse marocaine a ainsi pu faire partie de la programmation de ce festival qui œuvre à faire connaitre les acteurs artistiques et à créer un réseau de danse contemporaine au sein du continent.

De leur côté les danseurs de la compagnie Karemba Studio (Mali), les danseurs de l’Atelier Babingui (Congo Brazza Ville) et les danseurs Errouine Marwen et Ben safia Selim (Tunisie) sont retenus pour se déplacer de leurs pays respectifs vers Casablanca (Maroc) où se tiendra le festival Les Rencontres Chorégraphiques de Casablanca, organisé par la compagnie Col‘jam du 10 au 14 octobre prochain.

Peu avant, Bamba Diagne (Sénégal) bénéficiera d’une bourse de mobilité pour travailler en résidence artistique à Meknès (Maroc) avec l’association Arabesque et cela du 04-09 au 05-10-2019 sur son projet «La contrainte » qui questionne le refus ancestral d’appréciation de l’évolution des générations.

© Copyright : Rencontre chorégraphique Congo Babingui

Les arts plastiques et visuels

Les arts plastiques ne sont pas en reste avec Mbaya Yvanovitch (Congo Brazaville), travelling artist qui pourra se rendre 15 jours au mois d’octobre à Tunis (Tunisie) pour une résidence de création et de recherche personnelle auprès de la Galerie Alain Nadaud pour travailler sur son projet « Pénombre » une réflexion philosophique sur la société actuelle.

En arts visuels, Ezzat Azza (Egypte) et Borham Ahmed (Egypte) travailleront en résidence à Casablanca la première quinzaine d’octobre en collaboration avec l’Atelier de l’observatoire sur le projet PING PONG en rapport à la ville et à l’urbanité africaine suivi en fin de période, par une performance live.

© Copyright : Ping Pong

musique-echanges-mobilite-culture-residences-creation-production-bourse-casablanca-maroc-afrique-africaartlines

© Copyright : Ping Pong

Masterclass

Enfin, le projet WALA! LILONGWE2RABAT de Kuwala Creatives (Malawi) a également été retenu. Ils se rendront à Casablanca du 09 au 15-09-2019 pour ce projet qui les relie à la Fondation Hiba dans une mission de collaboration, d’échange et d’entraide entre les artistes du Maroc et du Malawi. Ils dispenseront des master class en arts et en industries créatives.